17/09/2007 : soirée Katherine Dunham

  • Julie
  • A voir

 

k-dunham.jpg



A ne pas manquer en cette rentrée ! Il est en effet des films que l'on n'a que trop rarement l'occasion de voir. La soirée dédiée à l'oeuvre de Katherine Dunham à la Cinémathèque française, le lundi 17 septembre 2007 à 20h30 devrait faire beaucoup d'heureux. Plusieurs films importants seront projetés, dont au moins 2 chorégraphies filmées.

Katherine Dunham était une femme magnifiquement belle, à la fois danseuse, chorégraphe, enseignante et anthropologue. Américaine, née d'un père noir américain et d'une mère blanche canadienne, elle s'est toujours attachée à développer une compréhension sociale de la danse, et à valoriser la danse comme un outil de lutte contre l'ignorance des peuples. Par ses recherches ethnologiques, elle a mis en lumière la richesse culturelle et sociale des danses traditionnelles noires. Par ses chorégraphies, elle a souligné le pouvoir de communication et de socialisation interculturelle de la danse. Par son enseignement et son engagement dans la vie culturelle internationale et dans l'humanitaire, elle a légué au monde un véritable message de paix et d'ambition.

Décédée récemment, elle a traversé tout le XXème siècle et a laissé un immense héritage, marquant profondément la danse moderne aux Etats Unis, et offrant aux Etats-Unis une belle mise en valeur de son identité culturelle profonde.


Soirée Katherine Dunham
Lundi 17 septembre 2007 à 20h30
Cinémathèque française, salle Henri Langlois
51 rue de Bercy - Paris 12ème arr. - M° Bercy
Prix : 6 euros (TR : 5 euros)




l-Agya.jpg




Si vous voulez en savoir plus sur Katherine Dunham, je vous incite à vous rendre sur le site de la Katherine Dunham collection de la Library of Congress, dont une partie est consultable en ligne, notamment des archives vidéo de plusieurs de ses ballets. Les photographies que j'ai utilisées dans cet article sont issues de la Library of Congress.

Fresque 1diff copie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Julie Portanguen © 2015 -  Hébergé par Overblog