Qu'est-ce que la danse contemporaine ?



Difficile de trouver une définition précise de ce qu'est la danse contemporaine ! C'est pourtant la question que l'on me pose le plus souvent. Je vais donc essayer modestement d'y répondre... 

Mais avant de commencer, un petit éclaircissement s'impose sur la terminologie : en France, le terme "danse contemporaine" est utilisé pour désigner une esthétique artistique propre à notre époque, alors que le terme "danse moderne" renvoie aux courants qui ont précédé la danse contemporaine (et qui étaient peu représentatifs en France) ; dans les autres pays, le terme "danse moderne" (modern dance) est utilisé uniquement.



La danse contemporaine, comme son nom l'indique, s'inscrit dans l'histoire. Nous sommes à la fin du XIXème siècle, une période charnière pour les sociétés occidentales qui s'industrialisent et s'urbanisent. Les moeurs commencent à se libérer et les corps cherchent à s'émanciper. Les arts sont fortement touchés par les bouleversements des mentalités et les artistes et intellectuels de l'époque sont même véritablement moteurs dans les changements qui s'opèrent. Ce sont les débuts de la peinture figurative, de la photographie, du cinématographe, de la musique dodécaphoniste en Allemagne... 
Le ballet classique est pour sa part relativement moribond et laisse une large place aux initiatives individuelles qui vont alors germer, essentiellement aux Etats-Unis et en Allemagne, sous différents noms : danse moderne, danse d'expression, danse libre... 


Le terme générique "danse moderne" sera rapidement utilisé pour regrouper l'ensemble de ces recherches individuelles, qui sont toutes en rupture avec la tradition de la danse classique. Ces initiatives isolées sont pourtant très différentes les unes des autres mais elles ont en commun ce qui fonde les bases de la danse contemporaine :


star.png

La danse est une expression de soi

Elle repose sur l'émotion qui conduit au geste, sur le vécu intérieur du danseur
 



star.png

La danse est naturelle

Elle part du tronc, de la respiration,
elle est un "geste de la vie" 



star.png

La danse est multiple

Elle ne repose ni sur une grammaire prédifinie ni sur une recherche de virtuosité, elle est au contraire personnelle à chacun, selon son propre corps, son histoire, son état d'esprit, ses envies...
 

star.png




La danse moderne est donc une danse sans artifice. On travaille pieds nus, sans costumes inutiles... On cherche à comprendre notre rapport au corps, la signification du mouvement, l'expérimentation, les interactions entre notre corps et notre environnement... On veut exprimer par notre mouvement une émotion personnelle, un ressenti, qui peut être lié : à la musique, à la chorégraphie, au moment présent, à une pensée...


Plusieurs courants se sont alors développés. En effet, le propre de la danse moderne est le refus de toute règle pré-établie et de toute tradition. Chaque danseur, chaque chorégraphe, chaque professeur, a donc sa propre danse, sa propre grammaire, son propre langage, qui renouvelle sans cesse le paysage de la danse. Pour ne prendre que ces quelques exemples : Merce Cunningham a cherché à créer une danse dépersonnalisée qui ne valait que par elle-même et a revisité les notions d'espace et de temps ; Pina Bausch a inventé une nouvelle forme de spectacle, destructurant toutes les catégories qui avaient cours jusqu'alors sur les scènes de théâtre par l'élaboration d'un langage nouveau ; aujourd'hui Philippe Découflé s'inspire de la bande dessinée pour créer une danse haute en couleurs ; Robin Orlin cherche l'humanité du mouvement dans des pièces drôles ancrées dans la réalité des problèmes politiques et sociaux de notre époque... Tout est possible tant la danse contemporaine est ouverte !
 


Fresque 1diff copie

 

 

Julie Portanguen © 2015 -  Hébergé par Overblog